• Deadpool 2

     

     

     

    Des fois je vais au ciné je sais même pas pourquoi...

    Rien qu'au vu de la bande annonce, cela n'augurait pas vraiment du meilleur

     

     

    résumé Allociné:

     

    L’insolent mercenaire de Marvel remet le masque !
    Plus grand, plus-mieux, et occasionnellement les fesses à l’air, il devra affronter un Super-Soldat dressé pour tuer, repenser l’amitié, la famille, et ce que signifie l’héroïsme – tout en bottant cinquante nuances de culs, car comme chacun sait, pour faire le Bien, il faut parfois se salir les doigts

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et en effet, le film est assez foireux. A la limite le premier était relativement honnête à défaut d'être inoubliable. Un peu cheap certes, mais y avait quand même quelques trucs qui marchaient malgré un antagoniste pas vraiment à la hauteur (le mec s'appelle Francis! Putain Francis quoi!). Mais je sais pas, y avait quand même un petit truc sympathique, déjà dû au fait que le film n'était qu'un divertissement sans grande prétention.

     

     

     

     Deadpool face à l'impitoyable Francis (Ajax dans le comic)

     

     

     

    Là par contre, s'il n'a toujours pas le budget d'un Wolverine (auquel le film fait une fois de plus référence), il a quand même coûté un peu plus. Néanmoins la surprise n'est plus au rendez-vous et le film fonctionne nettement moins.

    Déjà l'histoire est toujours aussi foireuse. Même si elle commence relativement correctement (sa meuf est tuée avant même le générique, l'introduction de Cable), on se rend compte qu'au fur et à mesure de son déroulement, les scénaristes ne savaient plus trop quoi faire. Du coup le film part totalement en roue libre avec un méchant pas totalement méchant, un autre méchant pas vraiment méchant non plus et une intrigue assez naze en fait: Deadpool cherche à mourir, Deadpool cherche la rédemption à travers un ado mutant tourmenté. Putain on parle bien de Deadpool? Le mec est censé être un mec amoral au possible, voire relativement sadique. Un sociopathe de compète quoi. Bah non. A la place on a un héros dépressif qui fait des blagues pipi caca quand ce ne sont pas des allusions gays assez lourdingues quoi. Mouais. L'humour est d'ailleurs un des trucs qui rendent le film assez pathétique. Bah oui, pas très drôle, assez réchauffé, le film regorge de "privates jokes" et autres "easter eggs" comme ils disent de l'autre côté de l'atlantique. Bon c'est bien marrant les références aux origines canadiennes de Ryan Reynolds ou aux multiples rôles de Josh Brolin dans l'univers Marvel (Cable et Thanos) mais ça va deux secondes quoi. On remplit pas un film avec ça...

     

    Deadpool et ses blagues toujours plus (bi)sexuelles

     

     

     

    Bon y a quand même quelques trucs sympathiques. Le casting déjà qui nous permet, outre Ryan Reynolds (qui m'a toujours fait penser à Ben Affleck, et c'est pas un compliment), de retrouver le toujours très bon Eddie Marsan (Une Belle Fin, Ray Donovan etc.), les jolies et sexy Morena Baccarin (Homeland) et Zazie Beetz (je viens de capter que c'est la meuf de Donald Glover dans Atlanta d'ailleurs).

     

     

    Neena Thruman / Domino (Zazie Beetz), une petite fraicheur dont le pouvoir est l'effet du même nom.

     

     

    Et puis surtout il y a Josh Brolin. Je kiffe bien cet acteur. En dehors du fait que c'est un très bon acteur (on parle souvent de Del Toro pour Sicario mais sans lui le film serait également nettement moins bon), il a aussi et surtout le charisme de ces vieux acteurs au visage buriné comme James Coburn ou même Nick Nolte. Une vraie "gueule" en somme. Tiens pour l'anecdote, Ryan Reynolds a joué le héros de Amityville, rôle tenu dans l'original par James Brolin, le père de Josh (vous avez suivi). Et si Josh a un faux air de Nick Nolte, son père à l'époque avait la même tête que Christian Bale, c'est assez frappant. Enfin bref, on s'éloigne.

     

     

    Cable (Josh Brolin), un Terminator à la sauce Marvel en gros

     

     

    Niveau humour donc, comme j'ai dit, ça ne vole vraiment pas haut, mais on peut tout de même sauver le sketch assez marrant sur la création (et semi destruction) de la X Force, avec quelques caméos comme Terry Crews, Matt Damon ou même Brad Pitt (que je n'avais pas reconnu perso, c'est un collègue qui me l'a dit).

     

    La X Force version 1.0 (avec plein de cameos et de clins d'oeils aux Marvel)

     

     

    Ah oui côté antagoniste il ont enfin mis un mutant célèbre et ultra culte (un de mes préférés d'ailleurs). Le problème c'est qu'à la fin ils l'ont tellement pas respecté que ça m'a limite fait regretter Francis.

     

    Bref, encore une fois on est loin de l'esprit complètement barré de la bande dessinée. Je passerai probablement mon tour pour le 3ème s'il arrive un jour. Dommage

     

    Allez next.

     

     

    Ah oui et comme c'est un projet de la Fox (hors MCU donc), comme ils prévenaient dans le premier, inutile d'attendre quelque chose après le générique.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :