• Kennedy et Moi

    C'est marrant mais je voulais déjà voir ce film à l'époque où il est sorti au ciné. Comme quoi rien n'est jamais perdu...

     

     

    A 48 ans, Simon Polaris, prolifique romancier, marié et père de deux enfants se rend compte que sa vie pue du bec.Il entre dans une profonde dépression qui le rend détestable auprès de son entourage.

     

    Avec Bacri dans le rôle titre et Sam Karmann à la réal, je m'attendais à voir un film dans la lignée des comédies dramatiques du tandem Bacri-Jaoui. Bah en fait non. Ce n'est pas une comédie. C'est pas très drôle en fait.

     

    Adapté d'un bouquin de Jean Paul Dubois, Kennedy et moi c'est avant tout l'histoire d'un homme qui a réalisé ses rêves, s'est accompli comme on dit et se rend compte que non seulement rien de tout ça ne le satisfait, mais surtout qu'il n'a plus d'attente vis à vis de son existence. Du coup il perçoit tout son environnement sous un regard empli de cynisme:ses enfants qui l'indiffèrent, sa femme, l'amant de sa femme, son psy, son dentiste... Tout le monde en prend pour son grade.

     

     

    Simon et Robert Janssen, collègue et amant de sa femme

     

    Y a quelque chose de drôle à voir Sam Karmann jouer sur ce registre. Enfin si le film est très bien et qu'il a fait du chemin depuis, j'arrive  pas à le voir autrement que dans La Cité de La Peur.

     

     

     

     

    En vrai ce film m'a déprimé. J'ai pas d'enfants, rien édité et une dizaine d'années de moins que le héros, je ressens déjà la même chose, cette horrible impression de vide. Du coup ça m'a renvoyé  ça à la gueule et j'en n'avais pas besoin. Heureusement, le film n'est pas triste pour autant. D'ailleurs à certains Bacri c'est un putain de troll!

     

     


    Simon à deux doigt de troller tout le monde

     

    Côté interprétation c'est globalement très bon comme prévu: Bacri était prédestiné pour ce rôle, et Nicole Garcia est impeccable en milf (tendance granny parce qu'elle n'est déjà plus très jeune à l'époque) tourmentée par un mari qui la délaisse, Brialy et Chesnet viennent en guest... Paradoxalement, c'est Sam Karmann que j'ai trouvé le moins convaincant.

     

    Bref, c'est un bon petit film.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :