• Parce que je ne pouvais pas rester avec un arrière goût de Christine and The Queens dans les oreilles, fallait bien que je parle d'autre chose. Et vu que Disclosure a sorti un deuxième album décevant (car sympa mais sans réelle prise de risque) et que Club Cheval a sorti un truc bordélique comme pas possible, il fallait bien que Majid Jordan vienne relever le niveau.

     

    Fort du succès de leur EP, les petits protégés de Drake ont enfin sorti leur premier album. Un album sobrement inititulé Majid Jordan.

     

     

     

    J'ai beau exécrer certains chanteurs comme l'insupportable Chris Brown (surtout le personnage), Drake est différent. En vrai je ne peux pas détester ce Canadien à l'étrange faciès:

     

    Régner dans les charts depuis des années avec une tête pareille. Rien à dire, aux States tout  est vraiment possible

     

    Parce qu'on pourra dire ce qu'on veut de Drake (surtout que l'argent rend beau), il a au moins le mérite d'avoir fait découvrir des artistes. Jhene Aïko d'abord (il a sûrement du la piner en route), sans doute d'autres que je ne connais pas et ceux qui nous intéressent actuellement.

    Personnellement j'ai découvert Majid et Jordan (ils sont bien deux) avec le morceau (bien cool) Hold on de Drake. Mais en tant que groupe à part entière c'est avec ce morceau qui avait bien tourné à l'époque:

     

     

     

    Et que j'écoute toujours avec plaisir. Et puis après, bizarrement, j'ai  (probablement à tort) plus calculé.

    Pourtant, vu que l'album est sorti j'y ai quand même jeté une oreille, et honnêtement j'ai été assez déçu (genre j'en attendais quelque chose lol). Je l'avais trouvé assez terne et monotone. Le visuel de la pochette est sympa ceci dit, même si ils font les players alors qu'ils ont des têtes de Chaussée au Moines:

     

     

     

     

    Sérieux, si les coupes au bol reviennent à la mode, j'ai plus qu'à me tirer une balle...

    Puis, comme j'aime bien avoir un peu de recul, je l'ai réécouté plusieurs fois à tête reposée pour me conforter dans mon avis et en fait je me suis rendu compte que je l'avais écouté avec de la merde dans les oreilles. Bien que les sons aient la même couleur musicale, l'album se révèle plus homogène que monotone.

    Alternant les sons cools et les singles potentiels, l'album bénéficie d'un gros travail au niveau de la productionet du mixage. Honnêtement je kiffe tout l'album (hormis peut-être un son) et le tour de force est qu'ils s'imbriquent tous de manière homogène tout en étant différents, alternant des tempos variés.

     Parmi les sons que je préfère:

     

     

    Typiquement le genre de son que je kiffe mettre dans ma voiture ou dans mes écouteurs.

     

    Perso je kiffe. C'est un album que je vais faire tourner un moment je pense. Pour une fois que des mecs sont à la hauteur de l'attente on va pas se priver.

     

    Bon album. 

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ouais j'ai choisi l'image la plus ridicule que j'ai pu trouver  

     

    Quand je pense que j'ai commencé cet article en novembre... Non je ne suis pas un glandeur mais un "perfectionniste". On va dire que ça passe mieux lol

    Bon, pour la bio on repassera. Je dirai juste qu'elle est Nantaise d'origine, qu'elle a fait des études d'arts puis qu'elle est partie en Angleterre.

    En fait je l'ai déjà critiquée dans un précédent article mais j'y peux rien c'est plus fort que moi, j'aime parler en connaissance de cause alors j'ai écouté l'album.

     

     La pochette de l'album qui cartonne dans les charts






    En vrai j'écris sans aucun recul et je l'assume totalement (enfin j'ai réécouté pour pas faire preuve de trop de mauvaise foi). Comme j'essaie d'être un minimum objectif (un minimum j'ai dit) j'ai donc écouté son album qui cartonne bien comme il faut. Je me demande encore pourquoi mais bon.

     

    Entre les instrus un peu chelous mais relativement cool (pourquoi pas?) et sa voix qui m'insupporte, j'y arrive pas. J'aime pas dire ça mais pour moi ça fait un peu délire bobo bien franchouillard. Le truc un peu poseur, où je  joue à Michael Jackson mais où je danse comme Arielle Dombasle (et en moins bien car Arielle est danseuse ne l'oublions pas) et je chante comme Mylène Farmer...

     

     

     

     

     

    Les chansons sont pourtant pas mauvaises dans l'absolu (même si son passage rappé mérite un facepalm) mais j'y arrive pas. Toujours une posture relou bien franco française qui me soule. Peut-être que je suis pas le public ciblé mais en fait peut-être que si en fait. Je suis éclectique après tout. En plus elle chante même avec Booba:

     

     

     

     

    Oui mais non. D'une part malgré le "potentiel" du morceau y a pas vraiment d'alchimie. D'autre part, si Booba a beau être probablement un des rappeurs français que j'ai le plus écoutés (jusqu'à Ouest Side du moins), il est devenu la caricature de lui-même depuis près de 5-10 ans. Et là on dirait la caricature de la caricature de sa propre caricature. "16 ans mon fils s'achète une Rolls iziiii" Ok mec.

     

    Bon allez j'aime bien celle-là quand même:

     

     

    Enfin sans le clip lol.

     

    Donc non ça me parle pas trop. J'aurais aimé mais non. C'est limite un gag ce truc. Même les idées des clips sont pas mal (surtout Here) mais les bonnes intentions ne font pas toujours de bons résultats. A la limite je préfère écouter la version instrumentale de la plupart des titres.

     

    Vraiment pas pour moi. Ah oui, et par pitié prends des cours de danse Christine merci.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique