• Les rappeurs français en 2015-2016

    Même si je le pense un peu au fond de moi, je suis pas le genre de mec à dire que le rap c'était mieux avant. Pourtant je pourrais. Avant quand on parlait de rap, on parlait d'illettrés, de clichés sur les gangsters, les putes à poil et les gros billets, mais aussi de la poésie de rue, des héritiers des Brassens et autres poètes politiquement incorrects réhabilités avec le temps (ça c'est surtout les rappeurs qui le disent quand ils assument pas leurs conneries comme avec Grosdidier). Aujourd'hui on parle de sous culture d'analphabètes, de gangsters en carton, de liasses de billet. Et la poésie dans tout ça? Elle s'est barrée en courant sauf chez quelques rares exceptions. Personnellement j'ai toujours plus baigné dans le rap cainri mais si j'ai commencé à écouter du rap français avec intérêt (parce que j'écoutais vaguement les IAM, NTM voire Sté Strausz quand j'étais au collège mais je kiffais pas plus que ça, sauf NTM à la limite par pur chauvinisme géographique), c'est pas vraiment pour la poésie mais pour la technique. 1995-1996, c'était un peu une époque bénie qui a vu l'émergence d'artistes qui allaient amener le rap fr à un autre niveau (d'où le nom du groupe pété à Nekfeu): l'écurie Time Bomb bien sûr, mais aussi Arsenik, Bustaflex, La Cliqua, Express Di, Abuz, les Sages Poètes de La Rue et pleins d'autres qui ont brillé parfois de manière éphémère. Bref c'est des gens qui ont mis avant une nouvelle manière de rimer, d'improviser, de poser etc. Avant tout le reste moi c'est la technique m'a fait aimer le rap français. Le genre de truc qu'on voyait que chez les Ricains avant avec des multi syllabiques, des rimes croisées, des assonances etc. Le fond est venu après et la poésie encore après même si un mec comme Fabe fait partie des rappeurs que j'ai le plus appréciés.

    Voilà pour le racontage de vie et le contexte. Néanmoins, même si j'aime pas dire que le rap c'était mieux avant (parce que c'était une phrase de vieux con et que chacun a son propre référentiel), autant je peux encore apprécier des trucs, autant y a un truc qui m'échappe. Entre les textes, le flow et, pire, la dégaine comment on en est venu à produire des mecs pareils? Comment on en est arrivé là?

    Petit florilège des rappeurs préférés de ton fiston (je ferai l'impasse sur Lacrim qui a une tête normale et un certain âge malgré l'énormité de ses textes):

     

     

    Jul

     

    Cette tête sérieux...

    Ce mec c'est l'énigme du rap. Le Marseillais qui en indé et en sortant un peu de nulle part à réussi à vendre plus que tous les rappeurs signés en major (sauf Gims et Soprano) depuis 2ans. Tout ça grâce à  des instrus dance et un refrain accrocheur : "te déshabille pas je vais te violer". Le braquage du siècle.

     

     

    L'archétype du rappeur qui a plein de potes mais pas d'amis. Ils lui auraient déjà dit de raser sa coupe et de cesser de gesticuler de manière douteuse en short en jean moulant dans ses clips (ça par contre ils lui ont dit apparemment)

     

     

     

    PNL

     

     

     

    Petit phénomène des Tarterets à Corbeil Essonnes (91) qui a su créer une hype autour de leurs sons atmosphériques et assez accrocheurs (et que j'ai brièvement évoqué au détour de l'article sur Gomorra), les mecs ont bien la dégaine de leurs textes avec la coupe au gel foireuse (ou la dégaine à la Jésus des Rebeus fragiles), la sacoche LV et le non style du bicraveur de cité de base. Au moins ils mentent pas sur la marchandise.

     

     

     

    "Lundi: j'vends, mardi: jvends, mercredi: j'vends, jeudi:pénurie, jeudi soir: j'vais ché-cher, vendredi: j'vends, samedi, dimanche: j'vends, j'vends" (Ah ouais quand même)
    Avec leurs références aux Disney (Mowgli, Simba) et à Nabilla (Non mais allô!), on est bien loin d'Oxmo reprenant Cyrano, Lino et Ali citant la Bible et le Coran ou Solaar évoquant le Dormeur du Val. Le pire étant que leurs chansons restent dans la tête. Autre époque, triste époque. "J'suis pas un rappeur sans le vocoder j'suis claqué" dixit Ademo lui-même. Honnêtes jusqu'au bout.

     

     

    Vald

     

     

    Alors lui, même si je l'aime bien (à petite dose), il a le style... du mec qui s'en bat les couilles mais à un point, ce qui semble être un peu le cas quand on lit ou mate ses interviews. En plus de s'appeler Valentin et d'avoir une gueule de MacMiller français (et c'est pas un compliment), le mec a tellement pas une dégaine de rappeur c'est affolant. On dirait un peu le mec qu'on a tous eu au moins une fois en classe si on a été dans un collège de cassoce, le Blanc chelou qui peut faire et dire n'importe quoi du moment que c'est chelou/marrant/gênant.

    Avec des chansons comme Bonjour ou encore Selfie (les connaisseurs auront reconnu Ian Scott et Nikita Bellucci dans le clip), on frise le génie ou le summum du foutage de gueule. C'est selon. On peut néanmoins écouter Urbanisme (entre autres) pour se rappeler que le mec sait écrire et plutôt bien.

     

     

    Nekfeu

     

    J'ai déjà parlé de lui donc je ne vais pas m'éterniser. Et puis il a une dégaine à peu près correcte et écrit un peu mieux que la moyenne. Ceci étant, chaque fois que je me rappelle de son horrible teinture dans le clip Martin Eden je me dis qu'il a bien sa place ici.

     

    Pourquoi?

     

     

     

    Big Flo et Oli

     

    Un blaze de merde (Florent et Olivier), des têtes "particulières", une seule chanson suffit à les foutre là. Ton gosse n'aime probablement pas (sauf s'il a 13ans, qu'il vit à la campagne et qu'il a des lunettes) mais sa mère déjà plus. Bah oui c'est du rap gentil.

     

     

     

    Youssoupha

     

    Bon déjà si t'aimes bien Youssoupha c'est que t'es pas si jeune que ça. T'as au moins 25ans, et j'ai bien dit au moins. Sinon c'est que t'es une meuf (blanche) inscrite en fac de lettres, socio, philo, bref dans une filière qui dirigera vers un boulot de prof ou d'hôtesse d'accueil.
    Même s'il est très scolaire, qu'il a déjà sorti des phrases de merde et qu'il utilise pratiquement toujours le même schéma de rimes, il écrit bien mieux que tous ceux que j'ai cités. Normal il est plus vieux. En théorie il a rien à foutre là mais sa dégaine entre Alpha Blondy, Wyclef, Ty Dolla $ign et Miles Davis font que si (en plus il ose faire le beau gosse avec sa tête là).

    Enfin, il a une excuse, il est Zaïrois.

     

     

    Hamza

     

     

    La révélation belge (ils peuvent le garder ceci dit). Le mec mesure 1m20 les bras levés, semble avoir 12ans, a une coupe au gel à la PNL et danse comme Drake en réussissant l'exploit de faire plus gay malgré un jeu de sourcil que n'aurait pas renié De Niro. Chapeau bas l'artiste.

     

    "Je mets trois doigts dans les chattes de mes putes", "Je donne du Gucci pour mon chien, les anciens disent c'est bien, c'est bien." Ok mec.
    Le mec est dans un délire mythomaniaque rarement atteint dans le rap fr. Il a des UZI, des putes à poil qui s'occupent de sa came, des Lambo, des Féfé. A côté de lui, Kaaris ferait presque du rap conscient.

     

     

    SCH

     

     

    Le meilleur pour la fin. Alors lui, c'est quelque chose! Révélé grâce à ses collaborations avec Lacrim, puis sa mixtape A7, le mec est tellement loin dans son personnage qu'on frise autant le génie que la consternation. SCH c'est le cliché du truand dandy cocaïné façon True Romance ou Gomorra. Le genre de mec qui peut se targuer de s'habiller comme Ariel Wizman dans ses clips avec un noeud papillon, tout en parlant de came de règlement de compte sans que ça choque le moins du monde. Pire, ça lui va même plutôt bien, du moins tant qu'il garde ses lunettes. Dès qu'il les enlève, on retrouve sa grosse tronche de golmon. Syndrome Gim's.   

     

     

     

    Niveau texte :"papa me reniera jamais j'suis ni keuf ni pédé" ha ha! Le digne héritier d'Apolinaire donc. Mais la chanson me fait rire. Le mec crie, grogne, on comprend pas tout mais c'est pas grave. Le pb c'est que c'est tellement... tellement tellement qu'on peut même plus parodier ces chansons. Willax a pourtant bien essayé mais on dirait l'original.

     

     

    Bref même si je peux apprécier certains sons que j'ai postés pour délirer ça reste dur à encaisser même pour moi. J'espère juste que les jeunes qui se prennent des claques avec eux ne diront pas que le rap fr c'était mieux avant quand ils auront 30 ans car j'ose pas imaginer à quoi ressemblera le rap à ce moment là.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Hanzo The Razor
    Lundi 16 Mai 2016 à 11:39

    Wow ! C'était... instructif. Si on m'avait montré la plupart de ces vidéos dans un autre contexte, j'aurais cru voir des parodies bien foutues mais un peu excessives. Comme quoi, il ne faut jamais sous-estimer la médiocrité de son prochain.

    La question du futur, que tu évoques, est intéressante. Je pense que les clips seront les mêmes que ceux de maintenant, qui sont déjà identiques à ceux des 90's (biatchs, deal, posse, téci, grosses bagnoles...).

    En ce qui concerne la voix, pourquoi s'emmerder avec syntaxe, grammaire, rimes, etc.. ?

    Il suffira de gueuler "biatchs, deal, posse, téci, grosses bagnoles" en boucle et l'affaire sera faite.

    Ok, j'exagère un peu, mais je suis vieux maintenant (un peu plus depuis que j'ai vu ces clips),

    alors j'ai le droit...

    2
    Mardi 17 Mai 2016 à 21:18

    A mon avis l'avenir va faire mal. Enfin bon, nos ainés le disaient déjà et je les comprends maintenant malheureusement...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :