• Mad Max

     

    Bon autant les trucs de comics j'en rien à foutre (X Men, Avengers et cie), autant Mad Max c'est quand même un incontournable.

    Déjà parce que c'est une "saga" fondatrice d'un sous genre (le post apocalyptique) dont l'imagerie guerrière, en pleine période punk est devenue avec deux ou trois autres films comme Warriors de Walter Hill et dans une moindre mesure Escape from New York de John Carpenter, une référence incontournable.

    On pourrait parler longtemps des "enfants" de Mad Max mais comme je ne suis ni journaliste, ni historien du cinéma, je ne ferai pas de recherche pour en dresser un exhaustive.

    Allez on peut quand même évoquer les classiques italiens Les Guerriers du Bronx, 2019 Après la Chute de New York et leurs suites et le Cyborg avec JCVD. Et aussi certains clips dont le fameux tube interplanétaire du rappeur le plus adulé au monde avant l'arrivée d'Eminem, à savoir California Love de feu 2Pac.

     

    Plus récemment on peut parler de La Route (même si c'est adapté d'un magnifique roman de Cormack McCarthy), de Death Sentence, du Livre d'Eli des Hugues brothers, et de Doomsday de Neil Marshall.

     

    Mais pour la génération Dorothée dont je suis issu, Mad Max évoque forcément un des meilleurs animes diffusés dans le Club Dorothée (et qui a par la même occasion causé la fin des animes japonais sur TF1 car jugés trop violents; merci Ségolène...):

     

     

    Hokuto no Ken ou Ken le Survivant en VF qui est un mélange de Bruce Lee, Mad Max et du méconnu Violence Jack.

     

    Ensuite parce que c'est George Miller, le créateur et réalisateur de l'original (de toute la saga même) qui rempile pour ce quatrième volet. Il faut quand même rappeler que le dernier thème Au Delà du Dôme du Tonnerre avec une Tina Turner encore en mode milf, date de 1985, soit 30 ans. Depuis George Miller n'a cessé d'essayer de monter sans succès un nouveau Mad Max. Bon entre temps il a quand même eu le temps de réaliser quelques films comme Les Sorcières d'Eastwick (très bon dans mes souvenirs), Happy Feet ou encore Babe, Le Cochon Devenu Berger et sa suite:

     

     

     

    Rigolez pas, il est très bien ce film. N'empêche c'est pas pareil quand même.

     

    Honnêtement je dois entendre parler de Mad Max depuis le début des années 2000. Tour à tour avec Mel Gibson, en animation puis en 3D, le projet s'est enlisé au point de devenir une espèce d'Arlésienne à Hollywood, au même titre que Conan (qui a eu moins de chance pour le coup sans l'apport de John Milius). Le bon côté c'est qu'il a entretenu une sorte de légende, créant une certaine attente autour du possible retour de Max Rockatansky.

    Je ne connais pas les détails du truc mais tout semble s'être débloqué il y a 3 ans environ avec l'arrivée de Tom Hardy sur le projet (sur Wiki il est indiqué que Charlize Theron est confirmée depuis 2009 en fait). Et aujourd'hui Mad Max est bien là.

     

     Résumé (choppé sur Allociné):

     

    Hanté par un lourd passé, Mad Max estime que le meilleur moyen de survivre est de rester seul. Cependant, il se retrouve embarqué par une bande qui parcourt la Désolation à bord d'un véhicule militaire piloté par l'Imperator Furiosa. Ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortan Joe qui s'est fait voler un objet irremplaçable. Enragé, ce Seigneur de guerre envoie ses hommes pour traquer les rebelles impitoyablement…

     

     Le Trailer

     

     

    Visuellement très abouti (voir les magnifiques déserts australiens tournés... en Namibie), sacrément bourrin (voire bourrin comme pas possible), le film annonce la couleur avec une introduction assez intense et ultra nerveuse décrivant bien la folie d'un monde en proie à des hordes de hors la loi et aux tribus ultra violentes. C'est le monde de Mad Max.

     

    Mad Max (Mel Gibson), l'original

     

     

    Le film est certes violent, mais finalement nettement moins sombre que ce à quoi on aurait pu s'attendre. Non dénué d'humour le film assume son statut de blockbuster avec des moments complètement barrés comme ce musicien de guerre 2.0:

     

     

     WTF!!!

     

    Côté interprétation même si Tom Hardy est une valeur sûre, on pouvait quand même appréhender le fait qu'il succède à un Mel Gibson ultra charismatique dans le rôle qui l'a fait connaître. Et ben il faut avouer qu'il s'en sort plutôt bien.

     

    Mad Max version 2015 (Tom Hardy)

     

    Bien que le script soit solide (et assez "minimaliste"), on peut quand même regretter que Mad Max soit relativement relégué au second plan. La faute à une histoire bien plus axée sur le personnage de Furiosa très bien interprétée par la belle Charlize Theron. En effet, dans ce rôle de guerrière manchot en quête de rédemption, Charlize crève l'écran, belle et hargneuse même avec un bras en moins. En même temps je ne suis pas objectif car je suis fan, mais il faut bien admettre qu'elle est magnétique.

     

    Furiosa (Charlize Theron), une guerrière née

     

    Enfin il ne faut pas oublier les méchants qui ont fait la réputation de la saga. Toujours confronté à des motards et autres routeurs, Mad Max a cette fois fort à faire avec au moins 4 bandes à ses trousses, dont la plus redoutable est menée par le charismatique Immortan Joe. Le patriarche centenaire et son armée de fils entretient un culte de la personnalité digne du Colonel Kurtz.

     

    Immortan Joe (Hugh Keays-Byrne), le chef d'une étrange tribu

     

     A noter que Hugh Keays-Byrne, qui joue le bad guy donc, jouait déjà le méchant dans le premier volet. Ainsi le voir dans le rôle de ce tyran vieillissant (et des autres vieux chefs), sonne comme la fin de quelque chose. Peut-être pour un nouveau départ.

    Enfin bref, assez parlé!

    Intense, épique, sans temps mort, dantesque, grand guignol, violent et ultra bourrin au point d'être éprouvant, le film tout en démesure fait l'effet d'un roller coaster visuel. Chacun aura son avis sur le film mais en tout cas il y a bien quelque chose dont on peut être sûr: Mad Max is back!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    JayeDaye
    Vendredi 29 Mai 2015 à 08:51

    George Miller il arrive à 70 ans tranquillou, personne ne l'attend et il enterre tous les films d'actions de ces dernières années. Et sans effets numériques dans les courses poursuites, à l'ancienne ! Respect monsieur !

    2
    Vendredi 29 Mai 2015 à 08:57

    En effet il a fait très fort. Surtout que le film était très attendu

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :