• One Punch Man

     

     

     

     

    Même dans l'univers des mangas, la genèse de One Punch Man est assez particulière. A la base OPM comme on le nomme en abrégé est un webcomic (manga web même plutôt), écrit et surtout dessiné par ONE (le pseudo de l'auteur) sur son site Internet. Devant le succès de la première version malgré un dessin quelque peu approximatif, Yusuke Murata, un mangaka pas hyper connu mais hyper doué (en fait il est connu vu qu'il a dessiné EyeShield 21, célèbre manga sur le foot américain dont je ne parlerai pas ultérieurement mais qui est très bien quand même), s'est joint à ONE et tous les deux ont décidé de refaire le manga depuis le début mais avec les dessins hyper classes de Murata. Car s'il y a 2 choses réussies dans le manga ce sont bien les dessins et l'originalité de l'histoire.

    Parlons en de l'histoire tiens:

    Saitama, un jeune looser ordinaire, n'a qu'un but dans la vie: devenir un superhéros. Pour ce faire, il s'entraine dur, tellement dur qu'il finit par perdre tous ses cheveux. En revanche il obtient une force tellement importante qu'elle lui permet  de venir à bout de n'importe quel individu d'un seul coup de poing. Aussi finit-il par se lasser de n'avoir aucun ennemi qui puisse lui arriver à la cheville.

     

              Saitama en plein démonstration de sa force

     

    Devant ce pitch hautement improbable, toute l'intelligence de ONE a justement été de s'attarder sur les problèmes existentiels de Saitama et tous les détails qui pourraient l'amener à être réellement reconnu en tant que superhéros. Ainsi entre 2 explosions de monstres, Saitama doit faire équipe avec un cyborg disciple, remplir son garde manger et payer les factures, intégrer l'association des superhéros et gérer les relations avec ses pairs et le public. Parce qu'il faut quand même le dire: Saitama est un Japonais moyen, voire un peu plus moyen encore car il peut être très con par moment. Heureusement, en plus de sa force incommensurable, il peut compter sur la présence d'esprit de son disciple.

     

     

    Genos, cyborg, disciple et ange gardien de Saitama

     

    L'autre point fort donc c'est le dessin de Murata qui est juste énorme en comparaison avec la plupart des mangas. Le mec est tellement à fond qu'il se permet de faire  un découpage millimétré à la limite de l'animation:

     

     

    Et des fois il part tellement loin dans son délire qu'il fait la même en couleur:

     

    Non, c'est n'est pas un dessin animé!!

     

    Si quelqu'un a déjà un truc pareil dans un manga ou un comic, qu'il me dise lequel parce perso je vois pas. Bref c'est beau, c'est cool et c'est classe!!

    Devant le succès toujours plus grand de ce manga, une adaptation en anime devrait voir le jour incessamment sous peu. Reste à savoir si elle sera à la hauteur. En attendant, j'invite tout le monde à jeter un oeil au manga très fun disponible uniquement sur le net en France (pas encore édité ici) qui mérite amplement d'être lu.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :