• Triangle

     

    Comme je suis assez pris en ce moment, j'ai même plus le temps d'aller au ciné voir les films que j'avais prévus (...) je me rabats sur ce que  je peux.

     

     

    Christopher Smith est un gars que j'aime bien. Il a toujours œuvré dans l'horreur/ fantastique et ne s'est jamais vraiment loupé. Pourtant le mec est quasi inconnu. Normal c'est un poissard.

    En 2006 le mec réalise Creep, un bon film d'horreur claustrophobe se déroulant dans les sous sol du métro londonien. Manque de bol, Neil Marshall sort The Descent qui fait tellement parler de lui qu'on en oublie Creep au passage, même s'il acquiert un petit succès critique.

    Deuxième essai: le mec se dit qu'il va s'orienter dans l'horreur comique. Encore raté, Shaun of the Dead a fait tellement d'émules que son film sort parmi tant d'autres.

     

    Bref cette fois (on est en 2011 hein) le mec en a marre de passer derrière tout le monde et décide de s'atteler à un pitch vraiment original:

     

    Jess, une jeune mère célibataire, rejoint un groupe d'amis pour une excursion en mer sur un voilier. Mais un phénomène climatique étrange plonge l'embarcation en plein cœur d'une tempête tumultueuse. Accrochés à l'épave du voilier, les survivants voient l'espoir renaître avec l'apparition d'un paquebot sorti de nulle part. Mais une fois montés à bord, ils s'aperçoivent que le gigantesque navire est désert. Intrigués, le groupe décide de chercher la trace des passagers et de l'équipage mais Jess commence à remarquer des éléments familiers troublants… C'est alors qu'un mystérieux personnage masqué fait son apparition.

    (source: Wikipedia)

     

    Le trailer

     

     

    Bon en vrai le pitch fait furieusement à un pitch qu'Hitchcock avait évoqué dans son entretien avec Truffaut: des gens arrivent sur un bateau vide où tout fonctionne encore, comme si on venait de le déserter à l'instant. Je ne pense pas que ce soit anodin. Et comme avait dit le maître du suspense: "que faire après un postulat aussi fort?"

     

      

    Le fameux boogeyman

     

    Kevin Smith a donc été plus malin que la moyenne en incluant une histoire de boucle spatiale et temporelle (le titre se réfère au Triangle des Bermudes). Les événements ne se répètent pas à la manière d'Un Jour Sans Fin, mais plutôt comme dans la scène du pont de l'Antre de la Folie, ce qui est à la fois ludique et déstabilisant.

     Jess prise au piège dans une des boucles du triangle

     

    Sans spoiler, c'est juste un peu dommage que la boucle perde une certaine cohérence au profit de l'histoire mais il reste au film un bon concept et une bonne mise en scène avec quelques délires bien barrés comme la multiplication de cadavres qui s'empilent au même endroit à cause de la répétition des mêmes événements. Bon c'est peut-être pas clair mais faut le voir rien que pour ça.

     

    Pour ceux qui sont motivés ICI y en a qui se sont cassés les couilles à chercher la signification du film et à sortir mille théories à la Matrix. Perso j'en ai rien à foutre mais bon

     

    Pour résumer: bon film.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :