• L'Homme Dé

     

    Putain ce livre...

     

    Résumé:

     

    Luke Rinehart, un psychiatre renommé, époux comblé et bon père de famille vivant dans un quartier cossu de Manhattan, s'emmerde profond dans sa petite routine de trentenaire et sa vie de petit bourgeois toute tracée. Un jour, en trouvant une paire de dés sur la table, il va commettre une action qui changera à jamais le cours de son existence jusqu'à remettre en question sa conception même de la vie et des fondements de la société. Dès lors, chacun de ses choix sera conditionné par le résultat de sa paire de dés.

      

     Il y a des oeuvres qui s'inscrivent totalement dans leur époque, à tel point qu'on imaginerait pas qu'elles pussent être crées en dehors d'un contexte particulier. L'Homme Dé est de celles ci. D'après la couverture du livre que j'ai, il s'agit d'un des premiers livres devenus cultes dans les 70's, et je le crois aisément. Ca fait longtemps que j'avais pas lu un roman aussi barré. 

     

    En même temps il suffit de voir la gueule de l'auteur pour comprendre:

     

     

     Ouais le mec est complètement perché, et le roman est à son image.Parce que même s'il s'agit d'une autobiographie d'un personnage fictif (lol), Luke Rinehart n'est pas qu'un simple personnage créé par George Cockcroft. C'est en fait son alter ego.  Si j'en crois ce que j'ai pu lire sur le Net, le mec a vraiment dédié une partie de sa vie aux dés, au point de se marier et de changer de pays (!!)

     

     

    Apparemment le roman est devenu relativement culte aux Etats Unis (un épisode de Big Bang Theory y fait d'ailleurs grandement référence). D'ailleurs c'est assez logique quand on se remémore le contexte de l'époque: Guerre du Vietnam, émergence des conflits raciaux et des groupes comme les black panthers, révolution sexuelle, moments hippies, mouvements sectaires... Le roman est tout ça à la fois et plus encore.

     

    Ce qu'il y a de bien avec ce roman c'est qu'on sait d'entrée de jeu que ça va partir en vrille. Et en effet on est servi. Et à ce niveau l'auteur s'est permis de ces trucs moralement parlant, abordant des sujets plutôt délicats comme le viol ou la pédophilie par exemple mais de manière tellement con et drôle que ça passe tout seul. Malgré tout, j'imagine mal comment on pourrait écrire un livre pareil aujourd'hui sans faire l'objet d'un tollé ou d'une controverse (controverse probablement hors sujet comme souvent). Bah oui c'est bien un roman d'une autre époque, une époque bien révolue.

     

    Bref, tout ça pour dire que l'Homme Dé est un roman original, bordélique, psychédélique, complétement barré, très bien écrit (l'auteur a été prof de lettres une période), et bourré d'humour qui n'en oublie pas de faire un réfléchir sur le sens de la vie.

     

     Pas un classique, juste un roman culte. Et un très bon.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :