• LE BRUIT ET LA FUREUR

    Le Bruit et  la FureurDu classique au rap, de Miles Davis à Lady Gaga, des découvertes et des review même sur ce que j'aime pas. En toute objectivité bien sûr

  •  

     

     

     

    "T'as écouté le dernier Kendrick Lamar?" Bah non je m'en bats les couilles en fait.

     

     

    Bon c'est pas vrai. Je l'aime bien Kendrick, j'en ai même parlé ici. Simplement ça me soule un peu ce buzz exagéré autour de son nouvel album (même c'est tant mieux pour lui). Et à l'heure où tout le monde se paluche sur K Dot, Freddie Gibbs sort un nouvel album dans la quasi indifférence générale, en tout cas or du monde du rap.

     

    Petit rappel: Freddie Gibbs, de son vrai nom Frederic XXX, est originaire de Gary dans l'Indiana. Après un premier album solo, il fait parler de lui avec Pinata, un album commun avec le célèbre producteur angeleno (de L.A quoi) Madlib. L'album est un succès critique et public. Il sort par la suite un troisième opus appelé Shadow of a Doubt également bien accueilli par la critique. Il vient de sortir un nouvel effort intitulé You Only Live 2wice (ouais, comme James Bond).

     

     

    J'ai découvert Freddie Gibbs il y a quelques années, avec un son qui passait sur O Five. Et j'étais d'ailleurs pas très fan. En revanche, j'avais bien kiffé Pinata avec lequel il avait surpris son monde. En effet, son délire gangsta rap conçu un peu comme un film, et ses sonorités soulful allait assez à contre courant des tendances de l'époque. L'album issu d'une réunion un peu improbable en ce qui concerne (Madlib c'est un peu la scène alternative de L.A, pas vraiment le même délire de Freddie Gibbs) était assez énorme avec une qualité et une homogénéité indiscutables.

     

     

    Ce son par exemple (enfin le deuxième):

     

     

    Qu'est-ce que j'ai pu le saigner.

     

    Ensuite il a sorti Shadow of a Doubt que j'ai étrangement pas calculé (comme d'hab en fait). Heureusement avec la sortie de son nouvel album j'ai corrigé ça.

    En fait en écoutant les deux il y a une étonnante continuité. Les deux sont très bons, Shadow of a Doubt contient de purs sons comme ces deux-là:

     

     

     

     

     On ressent néanmoins dans You Only Live 2wice une amertume certaine de ses "récentes"galères. En effet il a été sous le coup de deux affaires viols pour lesquelles il a été blanchi. Apparemment une ou deux meufs je sais plus auraient tenté de lui extorquer de l'oseille en portant plainte contre lui. Comme souvent dans ce genre d'affaire on n'aura jamais toute la lumière sur cette histoire mais il a finalement bénéficié d'un non lieu. En attendant il a passé un mois derrière les barreaux et a dû claquer un bon paquet d'oseille chez son avocat.
    Du coup on ressent le mec désabusé et l'ombre de son affaire plane tout le long de l'album. Il y fait allusion tout au long des huit tracks qui composent ce court album, et précisément dans le titre phare où il raconte sa mésaventure:

     

     

     

     

     

    Le seul reproche que je pourrais faire est sa durée (31mn), mais bon quitte à choisir je préfère un album court mais proprre à un album de deux heures rempli de déchets.

     

    Dans tous les cas, Freddie Gibbs est un rappeur que je kiffe bien. Vu qu'il passe bientôt à la Bellevilloise je vais essayer d'aller le voir s'il y a encore des places.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Bon on va la faire courte.

     

     

     

     

     

    Pour la bio, enfin d'après Wikipédia:

     

    De son vrai nom Sevda Alizeh, Sevdaliza est née en 1987 en Iran. A l'âge de 16 ans elle quitte son pays pour les Pays Bas afin de poursuivre une carrière dans le basket avec l'espoir d'intégrer l'équipe nationale néerlandaise(ce doit être une grande perche). Apparemment ça a dû foirer quelque part puisqu'au final elle a fait des études de communication avant de se consacrer pleinement à la musique. Elle vient de sortir son premier  album sobrement intitulé Ison. Voilà.

     

     

     

     

     

    Pourquoi Ison? Apparemment le nom est tiré de celui d'une comète qui est passée tout près du soleil. Après faut pas m'en demander plus. En tout cas je trouve la pochette très réussie.

    J'ai découvert ça sur le Net via un pote, et il faut dire que j'ai été un peu déstabilisé au départ. On dirait un peu un truc au carrefour de FKA Twigs et James Blake avec une touche de trip hop/down tempo. Pas les pires influences quoi.
    Perso étant assez fan des artistes précités, j'aime bien le délire (j'ai oublié de préciser qu'elle chantait en anglais). L'album est teinté de sonorités assez minimalistes, un peu sombres mais en même temps avec une vibe moderne assez soul. Et franchement le mélange fonctionne assez bien. D'autant plus que la belle (enfin, façon de parler) possède un atout non négligeable: sa voix. Douce, langoureuse, sensuelle, très féminine et légèrement rocailleuse en même temps. Et même si par moments elle opte pour l'autotune ça rend toujours bien.

     

    L'album est très sympa, et réussit à être assez homogène sans être lourdingue. Après faut évidemment aimer le délire mais je l'ai trouvé plutôt réussi.

    Plusieurs singles sont sortis je retiens surtout Hubris.

     

     

     

     

    Les autres n'étant pas pour moi les meilleurs titres de l'album. Shahmaran par exemple qui introduit l'album, ou encore Loves Way sont bien au-dessus.
    Ceci étant, Sevdaliza est suffisamment généreuse pour mettre son album en entier sur le Tube. Ca mérite donc d'aller y jeter une oreille, d'autant plus qu'il vaut le coup pour moi. 

     

    Bref, bonne surprise et bonne découverte.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique