• LE BRUIT ET LA FUREUR

    Le Bruit et  la FureurDu classique au rap, de Miles Davis à Lady Gaga, des découvertes et des review même sur ce que j'aime pas. En toute objectivité bien sûr

  •  

     

     

     

     

    Des fois on allume la radio et on tombe sur des trucs comme ça.

     

     

     

     

    Pour la petite histoire, un jour en rentrant de province à 3 ou 4 heures du mat', je mets France inter à la radio de ma voiture (chose qui ne m'arrive jamais) et je tombe sur Blue Light de Jorja Smith (que je connais depuis un an au moins) présenté par l'animateur ou animatrice (je sais plus), suivi d'un morceau de Tirzah. Et j'accroche bien.

    Etrangement le lendemain matin, j'écoute Nova qui diffuse un morceau d'une "jeune" artiste nommée... Tirzah. Faut croire que c'était sa semaine.

     

    Et effectivement, Tirzah c'était un peu le petit phénomène de la rentrée. Pourtant la fille a commencé sa carrière il y a quatre ans. Enfin bon si on en parle c'est parce qu'elle a enfin sorti son album.

     

    On va revenir sur une petite présentation de la demoiselle.

     

    Originaire de l'Essex Tirzah s'initie assez tôt à la musique. Au lycée elle décide vaguement de se lancer dans la musique en compagnie de son amie Mica Levi, qui deviendra plus connue sous le nom de Micachu. Tandis cette dernière persiste dans cette voix, Tirzah met sa passion en suspens afin de suivre des études de textile. Elle finit par y retourner et produit avec Micachu en 2014 le single I'M Not Dancing, bientôt suivi de No Romance, un EP électro très rythmé. L'année suivante, et toujours avec Micachu elle sortira le EP Make It Up. Et cette année apparait enfin son premier album sobrement intiulé Devotion.

     

    Si j'en parle c'est parce que j'ai "découvert" cette artiste avec le single I'm Not Dancing.

     

     

     

     

    Et personnellement j'accroche beaucoup à ce morceau que j'ai donc découvert 4ans après sa sortie (y a trois mois donc). Et puis le clip me fait marrer avec ses pas de danse associés à la gestuelle "martiale" de Micachu en arrière plan. C'est pas pour faire genre mais j'arrive pas à comprendre comment les gens peuvent tordre leur poing en donnant un coup comme elle le fait. C'est un truc à se péter le poignet si on frappe réellement de cette manière. Enfin bref.

     

     

    En fait si le style de Tirzah est .assez indéfini, on peut dire qu'il navigue entre électro, house et soul. On note quand même une grosse influence hip hop RnB dans ses chansons, surtout les premières. Et malgré un son résolument électro, on note quand même une grosse vibe soul qui se dégage des morceaux comme Slow Jam ou même Inside Out.

     

     

     

     

    En tout cas t'entends ça, tu sais tout de suite que c'est anglais lol.

     

    C'est peut-être d'ailleurs pour éviter de s'enfoncer dans sa zone de confort qu'elle a pris le contre pied de mettre les rythmiques électro en retrait pour son premier album. En effet Devotion sonne toujours électro, mais une électro assez épurée, plus minimaliste. En résulte une ambiance assez planante qui permet également de mettre en valeur la voix et les paroles de Tirzah.

     

    Devotion est un bon album très travaillé, et homogène, ce qui en fait une qualité et sa limite. En fait, le problème que j'ai eu à son écoute, c'est justement que j'ai bien aimé, j'ai même plutôt bien accroché, mais je n'ai pas trouvé de son vraiment marquant pour autant. Et c'est bien dommage.

    Ceci étant on va pas gâcher notre plaisir. Devotion est un bon album très cool qui permet à Tirzah de faire partager son univers assez "soulful" mais pas trop non plus. Il n'y a pas de morceau que je n'ai pas aimé. Néanmoins je retiens surtout ces morceaux que je kiffe particulièrement:

     

     

     

     

     Avec cet album (qui parle essentiellement d'amour), Tirzah dévoile une personnalité touchante, celle d'une fille timide et effacée mais non dénuée de talent.

     

    En tout cas en ce qui me concerne je kiffe. Et j'attends la suite.

     

     

    Allez next

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    J'ai du mal à publier quoi que ce soit depuis un certain temps Je sais pas je fais comme un blocage. Des fois je me dis que je parlerais bien de tel ou tel truc et puis je bloque. Enfin bref

     

     

     

     

     

    Khruangbin c'est quoi? Créé vers 2007, Khruangbin est un groupe texan composé de Mark Speer (guitariste)et Donald Ray Johnson (batteur) qui se seraient rencontré à l'église où ils officiaient en tant que musicien, rapidement rejoints par Laura Lee (bassiste). C'est d'ailleurs cette dernière qui, apprenant le thaï, aurait trouvé le nom du groupe. Khruangbin signifierait apparemment "aéronef" ou "aéroplane" (un machin qui vole quoi) au royaume de Siam. Pourquoi ce nom? J'en sais fichtre rien (clin d'œil à Jefferson Airplane??). Toujours est-il qu'après quelques dates (dont une tournée avec Bonobo) le groupe a rapidement acquis en notoriété et après trois EP, sort son premier album en 2015 intitulé The Universe Smiles Upon You.  Je ne sais pas trop comment l'album a été reçu et s'il a marché. toujours est-il qu'ils ont continué sur leur lancé et ont sorti cette année leur deuxième album nommé Con Todo El Mundo, probablement une ode à la fraternité au delà des frontières.

     

     

     

    Bon perso je vais pas faire genre car j'ai découvert le groupe très récemment (il y a quelques mois) et assez par hasard, enfin grâce aux fameux algorithmes de Google/Youtube. Et je suis tombé sur ça:

     

     

     

     

     

     

     

    Je passerai sur le clip mais j'ai direct accroché à cette boucle qui n'est évidemment pas sans rappeler Footsteps In the Dark des Isley Brothers. Mais surtout j'ai bien kiffé les différentes variations sur la même chanson qui s'affranchissent du lourd tribut à payer aux frères Isley. Parce que vu le modèle c'était pas gagné.

     

    Pour le rappeler Khrunagbin est composé d'une bassiste, d'un guitariste et d'un batteur. Oui, oui, je le précise parce qu'il le faut. Kruangbin est bien un groupe "instrumental", dont les membres on jugé qu'ils n'avaient pas besoin de s'embarrasser d'une voix d'or ou de textes profonds pour réussir à transmettre de l'émotion dans leur musique. Donc, amateurs de belles voix, passez votre chemin. Pour ma part je trouve qu'ils ont eu raison et que ça marche très bien comme ça.

     

    Parler de la musique de Khruangbin est un peu compliqué vu qu'ils n'entrent dans aucun cadre (pas plus mal). Pour faire simple leur musique se situe au croisement entre la soul, la musique psychédélique, le rock et même l'électro. Tout ça garni d'influences orientales (Mark Speer et Laura Lee étant fans de musique Afghane des 70s). Mouais rien que ça. Ces différentes influences se ressentent à des degrés divers selon les chansons. Aussi improbable que ça puisse paraître pour des Texans qui faisaient de la musique gospel à l'église méthodiste du coin (enfin une grande église tout de même), le mélange est des plus réussis.

     

    J'ai écouté, et si The Universe Smiles Upon You est déjà très maîtrisé (avec déjà cette ambiance très "hippie" 70s), je trouve Con Todo El Mundo encore plus abouti, peut-être plus varié, le groupe se permettant même quelques incursions funk, voire disco (même si j'adhère moins), ainsi que des influences orientales plus marquées. Enfin leur style  était déjà là. je retiens ces morceaux:

     

     

     

     

    Etant donné que j'ai découvert les deux en même temps, j'avoue préférer le second que je trouve plus abouti même si le premier a déjà d'excellents morceaux.

     

    Personnellement il y a deux morceaux que je particulièrement, ce sont ces deux là:

     

     

    Mais bon le reste est très bien aussi, Friday Morning et Rules en tête. En écoutant l'album, on pourrait presque imaginer revenir 45ans en arrière et errer parmi les beatnik et autres toxicos de l'époque. D'ailleurs, j'en viens à me demander si on peut réellement composer des trucs pareils sans jamais avoir voyagé dans des endroits cosmiques grâce à Air LSD.

    Enfin, quoi qu'il en soit je kiffe.

     

     

    Bref, Khruangbin c'est très bien et à priori je suis loin d'être le seul à le penser vu que le groupe va passer en concert à Paris et que c'est déjà complet. A priori l'aventure est loin d'être terminée

     

    A découvrir

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique